Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Comportement et empathie
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Éducation et comportement du chien
  • Page:
  • 1

SUJET: Comportement et empathie

Comportement et empathie il y a 6 ans, 2 mois #30

  • admin
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Cyno Luc Campbell inc.
  • Message: 28
  • Karma: 0
En tant que professionnel, nos connaissances nous permettent de savoir quand un chien ne va pas bien. Le maître du chien en est incapable puisqu’il n’a pas étudié dans ce sens.

Étape 1 :
Si un jour, le propriétaire d’un chien problème vous consulte, ce sera pour l’aider à gérer un problème dont il vient juste de prendre conscience. Et pour lui, c’est le chien qui a le problème. Il n’est pas encore conscient que pour bien gérer le problème, il devra fournir à son animal un environnement enrichi, de sains exutoires et principalement modifier le profil de relation qu’il entretient avec sa bête.

Étape 2 :
A cette deuxième étape, l'anamnèse est de mise pour établir le diagnostique approprié au cas. Il faudra alors utiliser des mots pour faire comprendre au client ce dont souffre son chien. Attention, les mots ne guérissent pas les maux. Ils servent à établir le degré de sévérité du problème et à conscientiser le propriétaire du chien.

Par exemple, je réalise que je ne vais pas bien :
1- Je vais voir le professionnel
2- Il fait un examen (anamnèse) et pose un diagnostique. Il devra choisir son approche thérapeutique en fonction de la gravité de mon cas. Par exemple...
A- Une anxiété = facile a traiter
B- Une dépression = plus difficile a traiter et je devrai être attentif le reste de mes jours. Ce qui implique que je ferai probablement des erreurs et des rechutes.
C- Une névrose majeure = ici, il y aura fort à faire et les résultats seront très différents d’un patient à un autre. La finalité sera le même, le suivi à vie.

Étape 3 :
Après cette prise de conscience, le client devra commencer à travailler sur lui pour que son animal puisse accéder à la guérison. Parfois, ni l’un ni l’autre n’y parviendront. Il y a une différence entre savoir, vouloir et pouvoir faire… En ce qui concerne la modification de l’environnement et les exutoires, c’est la partie la plus accessible tant pour le client que pour le thérapeute… Tout l’art de la thérapie se jour donc dans la POSSIBILITÉ de PRENDRE CONSCIENCE et d’EXÉCUTER de mon client. Encore faut-il qu’il consulte!

Un thérapeute canin se doit de devenir capable de prendre de la distance face à ses clients sinon il risque de devenir sectaire ou malade.

En conclusion, nous avons tous (nous, le chien et le client) nos limites.
Cyno Luc Campbell inc.
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.16 secondes