Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

La maladie mentale chez le chien?
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Santé du chien
  • Page:
  • 1

SUJET: La maladie mentale chez le chien?

La maladie mentale chez le chien? il y a 4 ans, 8 mois #104

  • IM
  • Hors ligne
  • Utilisateur récent
  • Message: 1
  • Karma: 0
Que penser des troubles chroniques liés au confinement en cage, des années durant (lire: chien adulte sauvé d'une usine à chiot, qui n'a probablement jamais vu autre chose que sa cage et affligé d'une malformation)?? J'ai eu un tel cas en consultation, il y a quelques temps, où j'en ai déduit que le chien n'avait peut-être pas seulement qu'une malformation physique affectant sa démarche, mais probablement aussi une malformation neurologique. Bien que les nouveaux propriétaires avaient grand cœur (ils ont fait opérer le chien pour qu'il marche sur ses 4 pattes), les lacunes étaient si grandes que la capacité d'adaptation du chien était quasi nulle. Les refuges et organismes de prévention (SPA) ne devraient-ils pas se montrer plus transparents et donner l'heure juste au moment de placer un chien dans un nouveau foyer? C'est le lourd tribu que nous laisse les élevages clandestins et le traitement de "marchandise" que l'on donne au chien, d'un point de vue large, au Québec.

Re: La maladie mentale chez le chien? il y a 4 ans, 7 mois #109

  • huey
  • Hors ligne
  • Utilisateur récent
  • Message: 12
  • Karma: 0
la question de savoir si un chien incarcérée peut être réhabilité dans la vie normale dépend de son patrimoine génétique, et cela n'a rien à voir avec une malformation physique du chien. Si un chien est né avec des problèmes de thyroïde, par exemple, vous pouvez voir un chien avec des changements brusques de tempérament, un chien qui devient agressif sans raison évidente. Un chien avec la carence hormonale peut être un apprenant très lent et ne peut pas prendre la pression de l'environnement, cela pourrait conduire à "avoidance" ou la "fear biting". L'un des problèmes les plus fréquents avec les usines à chiots est la consanguinité, dans certains cas, vous verriez des chiots avec chromosomes manquants et cela va certainement se traduire par un certain comportement anormal. Votre vétérinaire sera en mesure de diagnostiquer si un chien a des problèmes hormonaux tels que hyper/hypothyroidisme, qui peuvent être traitées avec des médicaments, mais chromosomes manquants ne seront pas traitable.

Il existe de nombreux cas où des chiens maltraités peuvent être réhabilités et devenir de très bons citoyens canins. Ceux avec des handicaps physiques visibles sont beaucoup plus accueillants puis ceux avec malfomations génétiques

Re: La maladie mentale chez le chien? il y a 4 ans, 7 mois #110

  • IM
  • Hors ligne
  • Utilisateur récent
  • Message: 1
  • Karma: 0
En fait on en revient à dire à peu près la même chose. Il n'y a pas toujours de lien direct entre malformation physique et trouble de santé non décelable à l'œil (tel que lacune d'ordre neurologique, hypothyroïdie ou autre)... mais parfois si. Comme on sait que la relation homme-chien a encore un gros pas en avant à faire, au Québec, étant donné le taux élevé d'abandon, quelle espérance peut-être donner à un chien qui vit avec de graves séquelles? Je reprochais ici le manque de transparence de la part du refuge, qui n'avait pas donné l'heure juste aux "adoptants", en les laissant présumer que la malformation à une patte était un problème mineur sans les informer de troubles sous-jacents (potentiels)... donc une thérapie comportementale dont on ignorait les chances de réussite (voire envisager un échec probable) . Le comparable humain aurait été placé en institution. Le pauvre chien, lui, a dû être euthanasié après des frais engagés par les adoptants, et un profond sentiment d'impuissance. Je soulevais le côté triste de la chose...
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.17 secondes